10 Erreurs à ne pas commettre quand vous achetez un appartement ou d’une maison

10 Erreurs à ne pas commettre quand vous achetez un appartement ou d’une maison

1. Sélectionner des biens qui dépassent vos moyens

Ne vous laissez pas séduire par une maison sans savoir au préalable le montant maximum que vous pouvez investir ou emprunter! Nous vous recommandons d’abord de vous adresser à votre banque, qui vous aidera à évaluer avec précision le montant réel dont vous pouvez disposer pour votre projet immobilier.

2. Penser qu’il n’y a qu’une perle rare

L’achat d’une maison ou d’un appartement ressemble plus à est un acte de renoncement qu’à un acte de sélection. Chaque jour, de nouveaux logements sont mis sur le marché, nous vous conseillons donc de ne pas vous laisser séduire par un seul type de bien immobilier, il peut y en avoir beaucoup plus qui répondent à vos besoins ! Si certaines personnes n’ont besoin que d’une ou deux visites pour acheter, rien nous empêche de faire plusieurs visites dans votre zone de recherche et aux alentours. Faite aussi des visites à des heures différentes, des jours différents pour vérifier si il n’y a pas de nuisance aux heures de pointe ou dans les jours de congés

3. Ne pas connaître les prix du marché

Vous devez faire une analyse comparative du marché avec des biens semblables vendus récemment ou qui sont encore proposés à la vente. De cette façon, vous pouvez faire un achat au prix du marché et ne pas payer trop cher.

4. Ne pas connaître votre zone d’intérêt

Lorsque vous êtes à la recherche d’un bien immobilier, il est très important de dresser une liste des caractéristiques que vous jugez essentielles pour la zone dans laquelle vous souhaitez vivre : écoles, moyens de transport, centres de santé, installations sportives, centres commerciaux… Informez-vous avant de vous intéresser à un bien !

5. Ne pas tenir compte des besoins à long terme

Il est important d’avoir une vision tournée vers l’avenir : la maison répondra-t-elle à nos besoins dans 3 à 5 ans ? Ne prenez pas de décision sans répondre à cette question – vous le regretterez peut-être dans quelques mois seulement ! Posez vous aussi la question qu’elle serait la future évolution économique de votre zone d’achat (Métro, Bus, Centre commercial, marché, piscine, etc. ).

6. Ne pas connaître le coût total de l’achat

Lorsque vous commencez le processus d’achat, faite la simulation avec votre notaire ou sur internet de la ventilation de tous les coûts impliqués. Cela devrait inclure les frais de garantie, les frais de notaire, les frais d’enregistrement des biens immobiliers, les taxes, si vous optez pour une vente auprès d’un agence immobilière les frais sont souvent glissés dans prix de vente finale.

7 – Faire des offres non justifiées

Avant de faire une offre, assurez-vous de faire une offre légèrement inférieure au prix du marché, jamais trop inférieure au prix du marché et jamais trop supérieure. Pour cela, il est essentiel que la négociation se déroule dans les meilleures conditions, tout le monde devrait en bénéficier acheteur et vendeur. De nombreuses négociations n’aboutissent pas simplement parce qu’elles ne disposent pas d’informations clés lors de la négociation, l’information la plus pertinente étant l’analyse comparative du marché. Si vous n’êtes pas sûr du prix, demandez une évaluation formelle avant d’enchérir.

8. S’appuyer seulement sur votre banque

Vous pouvez économiser plusieurs milliers d’euros rien qu’en vous adressant à plusieurs banques. N’hésitez surtout pas à les mettre en concurrence.
Ne comparez pas que les différents taux d’intérêt qui vous sont proposés, mais aussi le coût total du crédit. Négocier avec les banques, en montrant les meilleures simulations. Prenez votre temps, même si les dirigeants et le vendeur de la propriété essaient de vous faire pression. Si vous avez un très bon taux, mais que vous trouvez que les frais d’assurance sont plus chers que ce que vous proposent les autres banques sachez que tout emprunteur peut changer d’assurance de prêt immobilier par la suite et faire baisser le coût total du crédit.

9. Ne pas vous projeter

Les appartements et maisons sont souvent personnalisés selon les goûts de leurs propriétaires. Ils peuvent aussi ne pas être bien entretenus.

Imaginez le logement visité avec toutes les améliorations, les travaux complémentaires que vous aimeriez faire. Ensuite, Évaluez ces placements et incluez-les dans votre offre. Il est difficile de trouver un appartement ou une maison qui répond à 100% de vos attentes.
Vous pouvez passer à côté de pas mal d’opportunités juste parce que vert pastel de la cuisine n’est pas à votre goût ou que la salle de bain n’est plus au goût du jour.

10. Ne pas poser la question au vendeur de la raison qui le pousse à vendre ?

Même si certainement vous n’allez pas avoir la bonne raison qui le pousse à vendre. Néanmoins, le fait de poser les questions vous permettra de sentir si il est pressé pour vendre rapidement ou pas. Ces indices sont précieux pour estimer votre marge de négociation.